Le Reuters Institut a publié récemment une étude nous montrant que les préférences en termes de sources d’informations varient énormément selon les générations et qu’un gouffre générationnel se creuse de plus en plus.

Chaque génération a ses habitudes en matières d’informations et il est difficile de les changer. Voici ce que l’on peut retenir du Digital News Report 2017 du Reuters Institut for the Study of Journalism (étude réalisée auprès de 70 000 consommateurs d’informations répartis dans 36 pays).

Les 18-24 ans se tournent majoritairement vers le web et les réseaux sociaux en consultant Twitter et Facebook pour s’informer alors que leurs aînés continuent à se tourner vers la télévision en privilégiant encore le journal de 20H pour les principaux sujets d’actualités.

Preuve que le fossé générationnel grandit de jour en jour, la télévision reste pour les plus de 55 ans la première source d’informations tandis que les 18-24 ans et 25-34 ans préfèrent le web.

La radio et la presse écrite au plus bas.

Avec l’essor des smartphones et autres tablettes, ces deux médias historiques ont de plus en plus de mal à se faire une place dans l’ère du digital et cela dans toutes générations confondues.

Moins de 10% de la population écoute encore la radio ou consomme de la presse écrite. L’exception étant pour les séniors (55 ans et plus) avec à peine 11 %.

Est-ce donc la fin qui se profile pour ces médias qui nous accompagnent depuis maintenant bientôt un siècle ? Affaire à suivre…

Fossé générationnel source Statista

Source: Statista

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *